Objectif 10K : Bilan après 2 semaines

Hello tout le monde,

Si vous me suivez un peu sur les réseaux sociaux, vous savez que j’ai l’intention de courir une course de 10K en Octobre à Toulouse. Si vous ne me suivez pas sur les réseaux sociaux, faites-le, et que vous débarquez sur mon blog un peu au hasard, je vous annonce que je vais course 10km en Octobre. Enfin j’espère.

Pour vous décrire ma relation avec le running, c’est une histoire compliqué entre nous. Durant l’été 2012, alors que j’étais pas loin d’être en surpoids, j’ai décidé qu’il faudra que je me mette au sport, un peu quand même. Dans ma jeunesse (*mode mamie Sarah : ON*), j’ai toujours été plutôt mince. Au lycée, pour 1m72 (toujours ma taille actuelle), je faisais un joli 58kg (mon poids idéal de maintenant). Ensuite, je suis parti à la fac. J’ai dû me faire à manger moi-même, soit des pâtes et/ou des nuggets. J’ai arrêté le sport, car c’était une nouvelle ville, je ne connaissais personne et je voulais me concentrer sur mes études (fausse bonne idée). J’ai aussi commencé à prendre la pilule. Autant vous dire que les kilos ont commencé à grimper. N’ayant pas de balance dans mon petit studio, je n’en étais pas vraiment rendu compte. Et puis comme je disais, j’ai toujours été assez mince alors pourquoi ça changerai maintenant ?! Petite naïve que j’étais. En fin de deuxième année de D.U.T, j’ai décroché un stage de 10 semaines dans le Kent, au Sud-Est de l’Angleterre. Youpi, danse de la joie. Contente de retourner dans mon pays de naissance et d’enfance, j’ai tout de suite eu des étoiles dans les yeux en retrouvant toutes ces cochonneries sucrées ou salés que j’ai pu manger pendant mon enfance.

British snacks

Donc, comme tout personne normal, j’en ai profité. Après tout, j’étais là seulement pendant 10 semaines autant en manger autant que possible car après il y en aurait plus… Oui, oui, j’ai été jeune et bête.

Après mon stage, je me suis pesé car les pantalons commençait à se serrer un peu (Oh vraiment ?!). C’est là, là ce moment précis, où j’ai eu le déclic. Je me suis pesé en même temps qu’un ami. Il est monté sur la balance. Puis je suis monté sur la balance…. le même poids. Je faisais le même poids qu’un mec ! Un mec qui faisait bien une tête et demi de plus que moi ! 72 kg ! C’était pas possible. Pas moi. Je suis une personne mince.

Oui j’étais une personne mince coincée dans un corps de « presque » surpoids. Il était temps de faire quelque chose. J’ai commencé par la piscine, car ce n’était pas très cher et car je savais faire (merci maman de m’avoir inscrite à la natation quand j’étais petite). J’ai réussi à perdre 2 kg en quelques mois. Pas assez, mais c’était déjà mieux. Après mon année de fac, je me suis dit que le mieux ça serait de pouvoir faire une petite course de 20 minutes de temps en temps, histoire de bouger ces kilos. Autant vous dire que 20 minutes, c’était une bonne blague.

Depuis cette période je suis descendu à 65kg (*danse de la joie*) et je rentre confortablement dans du 38 en haut et en bas, ce qui fait un bien fou. Je suis aussi capable de courir 5k sans m’arrêter (*double danse de la joie*). C’est en Janvier que j’ai décidé de me mettre au défi : courir 10km d’affilé. Ma maman s’est jointe à moi et nous suivons depuis deux semaines un programme proposé par Bupa Healthcare, soit le CPAM britannique.

 

Bupa plan 10km

 

Pour l’instant, il n’y a pas grand chose à dire. Les deux premières semaines sont typiques des courses que je fais plus ou moins régulièrement. Ce que je trouve bien avec ce planning, c’est que ça m’oblige de le faire. C’est bête, mais si c’est écrit noir sur blanc je me sens plus obligé d’y aller. Je ne m’invente pas d’excuse comme « mais il pleut un peu » ou « j’aurai plus de temps demain ». J’ai remarqué que j’ai augmenté un petit peu ma vitesse. J’ai réussi à faire ma course de 3km en 20 minutes le dimanche de la première semaine. J’avais l’habitude courir à 8,2km et là, j’ai réussi à avoir une moyenne de 8,9km. Comme quoi, en une semaine il a quand même des progrès.

Je reviens donc dans 2 semaines de plus pour vous faire part de mes impressions et ressenti (et fatigue !) et pour vous parler de l’association pour laquelle nous voudrions élever des fonds. Ce n’est pas typique en France, mais au Royaume-Uni nous nous faisons souvent « sponsorisé » pour des événements, surtout sportif. En fait, on se lance un défi (par ex, courir 10km à telle date) et on demande à nos proches, amis, collègues, etc de nous sponsoriser. La personne en question donne le montant qu’il ou elle veux, qui irait à l’association choisit par le coureur une fois le défi réussi. Je trouve que c’est un très bon concept qui, j’espère, deviendra un peu plus normalisé en France d’ici peu.

5cd30f9efa9b4410a5789f65f3954d56

 

En attendant je vous fais plein de gros bisous ! Byeeeee !

Sarah's Corner

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Comment *






annuaire blogstutoriel informatique